Aperçu avant impression Fermer

Affichage de 6 résultats

Description archivistique
Mamarbachi, Esther Référendum
Aperçu avant impression Hierarchy Affichage :

LAT: protection du paysage ou injuste spoliation? / présentation et prod. Esther Mamarbachi ; réal. Romain Guélat ; prod. Elisabeth Logean

  • [Genève] : RTS [prod.], 2013
  • Diffusé sur RTS Un le 13 février 2013
  • Participants: Doris Leuthard, Jean-François Rime, Robert Cramer, Jean-René Fournier, Claude Nicati, Olivier Feller
  • "Y a-t-il trop de zones à bâtir en Suisse ? Faut-il les réduire pour mieux préserver notre paysage ? C'est tout l'enjeu de la révision de la loi sur l'aménagement du territoire (LAT), sur laquelle vous voterez le 3 mars 2013."

RTS [prod.]

Redevance radio-tv: qui doit payer? / présentation et prod. David Berger ; réal. Romain Guélat ; prod. Esther Mamarbachi

  • [Genève] : RTS [prod.], 2015
  • Diffusé sur RTS Un le 26 mai 2015
  • Participants: Doris Leuthard, conseillère fédérale ; Géraldine Savary, conseillère aux Etats PS/VD ; Gilles Marchand, directeur de la RTS ; Jean-François Rime, président de l'Union suisse des arts et métier (USAM), conseiller national UDC/FR ; Philippe Nantermod, député au Grand Conseil PLR/VS ; Sylvain Besson, membre de la rédaction en chef du Temps

RTS [prod.]

Spécial votation RIE III : baisser les impôts des entreprises? / présentation et prod. Esther Mamarbachi ; réal. ; prod.

  • [Genève] : RTS [prod.], 2017
  • Diffusé sur RTS Un le 11 janvier 2017
  • Avec la participation de: Christian Levrat (FR), Christian Lüscher (GE), Florence Germond (VD) et Pascal Broulis (VD)
  • C'est la plus importante révision fiscale depuis des décennies : la 3è réforme de l'imposition des entreprises, la fameuse RIE3 ! Objectif: unifier la fiscalité des entreprises suisses et étrangères, afin de respecter les normes de l'OCDE et de l'UE. Conséquence : les impôts de PME devraient baisser et ceux des multinationales augmenter mais avec des compensations à la clé. Résultat : des pertes fiscales d'environ 2 milliards de francs. Pour la gauche, cette fiscalité allégée se fera sur le dos de la classe moyenne et provoquera d'inévitables coupes budgétaires. Pour la droite, elle est indispensable au maintien d'une Suisse compétitive et à la création de nouveaux emplois. Alors que faut-il croire ? Qui passera à la caisse? Et cette réforme est-elle vraiment indispensable? Source: RTS

RTS [prod.]