Kaelin, Pierre

Zone d'identification

Type d'entité

Personne

Forme autorisée du nom

Kaelin, Pierre

forme(s) parallèle(s) du nom

Forme(s) du nom normalisée(s) selon d'autres conventions

Autre(s) forme(s) du nom

Numéro d'immatriculation des collectivités

Zone de description

Dates d’existence

1913-1995

Historique

figure incontournable du paysage musical fribourgeois, Pierre Kaelin est né le 12 mai 1913 à Estavayer-le-Lac. Après avoir obtenu sa maturité gymnasiale au collège de l’Abbaye d’Einsiedeln, il entre, en 1933, au Séminaire diocésain de Fribourg et seconde l’abbé Joseph Bovet en tant que maître de chant. En 1937, il est ordonné prêtre et fréquente l’École César Franck et l’Institut grégorien à Paris jusqu’en 1939. Ses études sont interrompues par la guerre et il s’engage comme aumônier et officier des loisirs dans l’armée suisse (création du Quatuor du Régiment de Fribourg , du Joli Chœur de Bercher, du Quatuor Kaelin et du Quatuor ABCD). Il reprend ses études à Paris en 1946 et obtient un diplôme de composition, direction d’orchestre et chant grégorien en 1947. La même année, il est nommé vicaire et maître de chapelle à la paroisse de Notre-Dame du Valentin à Lausanne. En 1949, succédant à l’abbé Bovet, il devient maître de chapelle à la Cathédrale de Fribourg (jusqu’en 1983) et également professeur à l’École normale cantonale (jusqu’en 1977).
En parallèle à son activité paroissiale, il crée plusieurs chorales qui auront un rayonnement important dans le canton. En 1952, il fonde la Chanson de Fribourg : un chœur mixte regroupant une trentaine de choristes en costume folklorique et au répertoire varié. Il y restera à sa tête jusqu’à ses 80 ans en 1993. En 1957, pour présenter le répertoire classique au grand public, il crée le Chœur Symphonique de Fribourg (premier nom : Chœur Symphonique de la Cathédrale) et dirige les grands chefs-d’œuvre de la musique chorale symphonique jusqu’en 1986 (puis, la direction du Chœur est reprise par son neveu Pierre Huwiler). En 1971, il fonde Les Petits Chanteurs de Fribourg afin d’encourager le chant choral auprès des enfants. Composé uniquement de garçons entre 7 et 13 ans, leur répertoire est très varié (folklore, chants modernes religieux ou profanes). Ils sont accompagnés par un orchestre en play-back. Les Petits Chanteurs de Fribourg disparaissent en 1984. Pierre Kaelin dirige également d’autres chœurs comme le Chœur mixte Paroissial du Valentin (1947-1949) ou le Chœur mixte de la Cathédrale de Saint-Nicolas (1949-1983).
L’abbé Kaelin est aussi un compositeur prolifique, avec plus d’un millier de compositions, telles que des oratorios (La Symphonie des deux Mondes, 1980 ; Liturgies d’été, 1981 ; Pslamus friburgensis, 1981 ; La Messe là-bas, 1991), des cantates (Messire François, 1953 ; La Joie partagée, 1965 ; etc), des musiques de scène (Terre promise, 1960 ; La Grande aile, 1960 ; etc.), des festivals (Terre de Gruyère, 1963 ; Terres de Fribourg, 1981 ; etc.), des suites chorales (Negro Spirituals, 1953 ; etc.), un opéra (Ischa, 1969), etc. Il publie également « Le Livre du Chef de Chœur » en 1949, complété et réédité, en 1974, sous le nom de « L’Art Choral ». Il possède également des talents – moins connus – d’inventeurs. Ses inventions (comme le tékaphone) ont été léguées à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg en 2010 par André Glardon.
Pierre Kaelin s'engage aussi dans des projets humanitaires. Il fonde le CIMAL (Centre d'information mondial anti-lèpre) en 1965 et s'implique également auprès de "Musique Espérance", association fondée en 1982 par le pianiste argentin Miguel Ángel Estrella, dont la vocation est de mettre "la musique au service des Droits de l'Homme, de la Paix et de la Jeunesse". Kaelin coordonne les activités de la fondation en Suisse et pose les premier jalons de l'antenne fribourgeoise, qui verra le jour en 1998. Il s'engage également au ravers de certaines oeuvres comme "La Joie partagée", dont il compose la musique sur des textes de l'Abbé Pierre, ou la "Symphonie des Deux Mondes", sur des textes de Don Helder Cámara, avec laquelle il réalise une tournée mondiale à vocation humanitaire entre 1980 et 1990.
Pierre Kaelin décède le 1er juin 1995 à l’âge de 82 ans.

Lieux

Statut légal

Fonctions et activités

Textes de référence

Organisation interne/Généalogie

Contexte général

Zone des relations

Entité associée

Kaelin, Sophie

Identifier of related entity

Type de relation

famille

Type de relation

Kaelin, Sophie

est le parent de

Kaelin, Pierre

Dates de la relation

Description de la relation

Zone des points d'accès

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Occupations

Zone du contrôle

Identifiant de notice d'autorité

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Dates de production, de révision et de suppression

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Notes de maintenance

  • Presse-papier

  • Exporter

  • EAC

Sujets associés

Lieux associés