file ARCHNUMFR 3097 - Boris Godunow : musikalisches Volksdrama in vier Aufzügen und mit einem Prolog / Modest Mussorgsky ; nach A. Puschkin ; Überarb. von N. Rimsky-Korsakov

01-_ARCHNUMFR_3097_1_piste_01.wav 02-_ARCHNUMFR_3097_1_piste_02.wav 03-_ARCHNUMFR_3097_1_piste_03.wav 01-_ARCHNUMFR_3097_2_piste_01.wav 02-_ARCHNUMFR_3097_2_piste_02.wav 03-_ARCHNUMFR_3097_2_piste_03.wav 04-_ARCHNUMFR_3097_2_piste_04.wav 05-_ARCHNUMFR_3097_2_piste_05.wav 06-_ARCHNUMFR_3097_2_piste_06.wav

Zone d'identification

Cote

CH BCUF Dépôt légal audio:ARCHNUMFR 3097

Titre

Boris Godunow : musikalisches Volksdrama in vier Aufzügen und mit einem Prolog / Modest Mussorgsky ; nach A. Puschkin ; Überarb. von N. Rimsky-Korsakov

Date(s)

  • 1968 (Production)

Niveau de description

file

Étendue matérielle et support

2 Schallplatten in einer Hülle 33 UpM, stereo. 30 cm

Zone du contexte

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

(1928-)

Notice biographique

"François Pantillon est né à La Chaux-de-Fonds en 1928. Il commence ses études musicales avec son père. A 17 ans, encore élève du gymnase, il dirige ses premiers chœurs. A 20 ans, diplômé de la Société Suisse de Pédagogie musicale, il se rend au Conservatoire Royal de Bruxelles, centre de la célèbre "Ecole belge du violon", où il poursuit ses études durant cinq ans. Ses maîtres sont Carlo van Neste (violon), Francis de Bourguignon (harmonie et contrepoint), Jean Absil (fugue), René Defossez (direction d'orchestre). En 1950 il reçoit un premier prix avec distinction en classe d'harmonie, l'année suivante un premier prix de contrepoint et en 1952 un premier prix de violon avec le "Prix van Dam", un archet de valeur, attribué au lauréat "premier nommé". A cette occasion le célèbre violoniste Arthur Grumiaux, membre du jury, relève les qualités stylistiques remarquables de François Pantillon dans l'interprétation d'une Partita de J.-S. Bach. Une année plus tard, après avoir dirigé une répétition de l'Orchestre National de Belgique et dirigé de mémoire une dizaine d'œuvres symphoniques, il est récompensé par l'obtention du "Diplôme de direction d'orchestre". Remarquons ici que durant ses années bruxelloises, François Pantillon a bénéficié d'une culture particulièrement riche et de la qualité d'une institution qui, après la guerre, avait la réputation d'être celle, en Europe, qui s'était relevée le plus rapidement. C'est peut-être de cette période que date l'éclectisme de l'étudiant, qui ne paraît pas la moindre de ses qualités d'artiste. Pendant les années suivantes il suivra des cours de direction auprès de Paul van Kempen à l'Accademia Chigi di Siena et de Franco Ferrara à Hilversum. Aux Musikfestwochen de Lucerne en 1956 il est appelé en tant que violon solo de l'Orchestre de Jeunes du cours Herbert von Karajan. Il reçoit l'éloge du Maître pour son interprétation du solo de la Symphonie No 1 de Brahms. En outre par faveur spéciale il dirige l'orchestre et est finalement choisi, ainsi que cinq camarades parmi la trentaine de participants venant de plusieurs continents, pour prendre part au concert final et conduire l'Orchestre Suisse du Festival dans L'Oiseau de Feu de Strawinsky." Biographie de Renato De Aguiar. Source : http://www.pantillon.com/index _biographie.htm, [page consultée début juillet 2013]

Nom du producteur

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Histoire archivistique

Source immédiate d'acquisition ou de transfert

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

  • [Lieu de publication non identifié] : [R. Juillerat], 1968
  • Aufgenommen anlässlich der konzertmässigen Aufführung im Kongresshaus Biel am 19. September 1968
  • Interpr.: Elisabeth Löw-Szöky (Sopran) ; Jolanda Rodio (Alt) ; Serge Maurer (Tenor) ; Werner Vurlod (Tenor) ; Johannes Elteste (Tenor) ; Kim Borg (Bariton) ; Arthur Loosli (Bass) ; Rudolf Stalder (Bass) ; Bieler Liedertafel ; Choeur symphonique de Bienne ; Damenchor Concordia ; Berner Symphonieorchester ; Leitung François Pantillon

Évaluation, élimination et calendrier de conservation

Accroissements

Mode de classement

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Conditions de reproduction

Langue des documents

  • russe

Écriture des documents

Notes de langue et graphie

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Instruments de recherche

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Descriptions associées

Zone des notes

Identifiant(s) alternatif(s)

ARCHNUMFR

3097

MMS ID IZ8

991000864919705509

Mots-clés

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Mots-clés - Noms

Mots-clés - Genre

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Dates de production, de révision, de suppression

Dernière synchronisation: 30.09.2022 01:15:35

Langue(s)

Écriture(s)

Zone des entrées

Sujets associés

Personnes et organismes associés

Genres associés

Lieux associés