Pièce - Recueil diplomatique du Canton de Fribourg / [publ. par Romain Werro ; contin. par Jean Berchtold puis J. Gremaud]

Texte intégral Texte intégral Texte intégral Texte intégral

Zone d'identification

Cote

Titre

Recueil diplomatique du Canton de Fribourg / [publ. par Romain Werro ; contin. par Jean Berchtold puis J. Gremaud]

Date(s)

  • 1839-1877 (Production)

Niveau de description

Pièce

Étendue matérielle et support

8 vol. 21 cm 1 fasc. de tables

Zone du contexte

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

(1823-1897)

Notice biographique

Jean Gremaud naquit à Riaz (FR), le 21 janvier 1823, dans la famille de Henri Gremaud, ancien mercenaire au service de France. Peu avant son entrée au collège St-Michel de Fribourg en 1834, Jean Gremaud eut la chance de bénéficier d'un précepteur émérite, un certain Nicolas Glasson, qui plus tard, deviendra un poète fribourgeois de grand renom. C'est dans l'univers jésuite du collège St-Michel qu'il va se découvrir une passion pour la littérature, les sciences physiques et naturelles et l'histoire. Après avoir achevé ses études préliminaires, Jean Gremaud décida d'embrasser la carrière ecclésiastique et fit son entrée au séminaire en 1843. En 1847, il fut ordonné prêtre par Mgr Marilley, en pleine tourmente anticléricale du Sonderbund. Après avoir été nommé vicaire à Cressier (NE), puis à Surpierre (FR), il reçut la paroisse de Gruyères (FR) en 1849. Très rapidement pourtant, des tensions politiques et religieuses vinrent remettre en question sa position dans la paroisse et il fut poussé à la démission durant la même année. De 1850 à 1855, il occupa le poste de curé d'Echarlens (FR), où il eut l'occasion d'entretenir une relation privilégiée avec le chapelain Jean-Joseph Dey. Ce savant vieillard, passionné d'histoire, eut une influence certaine sur Jean Gremaud et c'est notamment grâce à lui que naquit l'idée de la création du Mémorial de Fribourg (1854-1859), recueil littéraire et surtout historique. Durant les années 1856-1857, l'abbé Gremaud reprit la paroisse de Morlens-Ursy (FR). Nommé professeur d'histoire et de géographie au collège St-Michel, le 16 octobre 1857, l'abbé Gremaud enseigna ces branches pendant trente-quatre ans. En même temps, il fut bibliothécaire cantonale, dès le 30 décembre 1870, et professeur d'histoire au séminaire diocésain à partir de l'année 1875. C'est pendant qu'il était curé de Morlens (FR) et professeur que l'activité historique de Jean Gremaud se développa de manière fulgurante. Jusque vers 1880, il se consacra principalement à l'histoire générale, à l'histoire ecclésiastique, à celle de la Gruyère (Monuments de l'histoire du comté de Gruyère) et de la partie romande du canton de Fribourg (Les Etrennes fribourgeoises). Dès 1880 et ce jusqu'à la fin de sa vie, c'est l'histoire du Valais qui retint la plus grande partie de son attention (Documents relatifs à l'histoire du Valais). En 1889, il fut nommé professeur à la chaire d'histoire de la faculté des lettres de l'Université de Fribourg et c'est une des raisons qui le poussa à démissionner de son poste au collège St-Michel deux ans plus tard. Cette même année, il vécut la difficile transition de la bibliothèque cantonale en bibliothèque cantonale et universitaire. Jusqu'à sa mort, il continua de livrer un travail acharné et considérable dans sa fonction de directeur de la bibliothèque. Sa carrière académique fut dignement couronnée en 1896 avec l'obtention du rectorat de l'Université. L'abbé Gremaud appartenait à plusieurs sociétés en tant que membre actif ou membre correspondant et, contrairement à certains savants qui préféraient s'enfermer chez eux pour y transcrire des documents ou préparer une publication, il a su très souvent s'évader du milieu de l'enseignement. Membre de la société d'histoire du canton de Fribourg, puis président de cette société dès 1866, il en était véritablement l'âme et le principal soutien. Il y était le dernier survivant de toute une génération d'historiens et de chercheurs infatigables, tels que Frédéric de Gingins, Charles Le Fort, Jean-Joseph Hisely, Arnold Morel-Fatio, François Forel et Ernest Chavannes, avec qui il entretenait d'ailleurs une correspondance régulière. Jean Gremaud s'intéressa également à la numismatique, fut nommé conservateur du médailler cantonal et devint l'un des fondateurs de la société suisse de numismatique, dont il fut président de 1885 à 1886. De nombreuses autres sociétés eurent la chance de compter l'abbé Gremaud parmi leurs membres, notamment la société économique de Fribourg, la société générale d'histoire suisse et la société helvétique de Saint-Maurice. Il fut membre correspondant de la société jurassienne d'émulation, de la société d'histoire et d'archéologie de Genève, de l'institut genevois, de l'académie de Besançon, de la société d'émulation du Doubs, de la société académique du duché d'Aoste et de l'académie de Savoie. Ce n'était pas une curiosité inassouvie qui poussa l'abbé Gremaud à copier des documents ou à collectionner des antiquités. Son but était beaucoup plus noble et plus élevé : profondément attaché à la Suisse, au canton de Fribourg et principalement à son lieu d'origine, la Gruyère, il pensait ainsi contribuer à faire aimer son pays. Cet amour de la patrie l'entraîna forcément dans les luttes et les divisions politiques qui agitèrent le canton de Fribourg dans le courant du XIXe siècle. L'abbé Jean Gremaud fut emporté par une affection du larynx le 20 mai 1897, alors qu'il jouissait jusqu'alors d'une bonne santé. Le clergé, l'État, l'Université et la société d'histoire lui réservèrent des funérailles solennelles, dignes des plus grands hommes

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Histoire archivistique

Source immédiate d'acquisition ou de transfert

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

  • [Lieu de publication non identifié] : [éditeur non identifié], 1839-1877
  • Contient surtout des textes en latin, quelquefois avec trad. française ; le reste en français et allemand anciens. Chaque paragraphe porte un titre français

Évaluation, élimination et calendrier de conservation

Accroissements

Mode de classement

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Domaine public

Conditions de reproduction

Langue des documents

  • latin
  • français
  • allemand

Écriture des documents

Notes de langue et graphie

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Instruments de recherche

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Descriptions associées

Zone des notes

Identifiant(s) alternatif(s)

RERODOC ID

306483

No RERO

0387942

MMS ID IZ8

991018338829705509

Mots-clés

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Mots-clés - Noms

Mots-clés - Genre

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Dates de production, de révision, de suppression

Dernière synchronisation: 03.06.2022 01:00:54

Langue(s)

Écriture(s)

Zone des entrées

Sujets associés

Personnes et organismes associés

Genres associés

Lieux associés